Modalités de déclaration

Les formalités déclaratives actuelles accomplies auprès des caisses CIBTP seront, pour la plupart, remplacées à terme par la déclaration sociale nominative (DSN), dont la transmission est automatisée à partir des données de paie.

Chaque année en avril, l’entreprise du BTP (ou son tiers-déclarant) adresse notamment à la caisse CIBTP la déclaration nominative annuelle (DNA) et, chaque mois (ou chaque trimestre selon sa périodicité de paiement), elle renvoie le bordereau d’appel de cotisations (BAC) ou déclaration de salaires à la caisse.

Elle peut également transmettre une DADSU CIBTP et des DUCS CIBTP via le portail Net-entreprises.fr.

La DSN en bref

La DSN, c'est :

  • Plus qu'une seule déclaration au moment de la paie.
  • Un seul point de dépôt national des déclarations.
  • Une transmission automatique à tous les organismes concernés (CNAV, URSSAF, AGIRC-ARRCO, organismes complémentaires et supplémentaires : prévoyance, mutuelles, assurances).
  • Disponible sur Net-entreprises.fr, elle est obligatoire pour toutes les entreprises depuis janvier 2017.

Depuis janvier 2019, le prélèvement à la source s'appuie également sur la DSN.

Cependant, l'intégration dans le dispositif des régimes spéciaux ou particuliers, au rang desquels les formalités auprès des caisses CIBTP, n'est pas encore programmée.

Dans le courant de la phase de généralisation, les entreprises du BTP (ou leurs tiers-déclarants) seront amenées à transmettre une déclaration sociale nominative (DSN) chaque mois ou lors d’événements ponctuels (arrêt de travail, reprise à la suite d’arrêt de travail, fin de contrat de travail).

Elles pourront le faire :

  • via leur logiciel de paie (les nouvelles modalités seront intégrées en temps utile dans une mise à jour des éditeurs de logiciel),

  • via le Guichet professionnel BTP, par saisie en ligne directement sur le site, par dépôt de fichier ou par EDI « machine to machine », avec les services additionnels et l’accompagnement dédiés du Guichet professionnel BTP.

Les données passeront dans le circuit national et parviendront aux caisses, qui informeront ensuite l’entreprise sur les cotisations dues sur la période.

Dans l'immédiat, rien ne change pour les congés et le chômage intempéries, et les déclarations CIBTP restent en vigueur suivant les processus actuels (DNA/DADS-U CIBTP et BAC/DUCS CIBTP), jusqu'à nouvel ordre.